Le château de la Romanerie

L' association du patrimoine et du numérique

Renommée pour son terroir, la Loire & ses châteaux, la région Pays-de-la-Loire possède des richesses culturelles de plus en plus complexes à conserver. La création d’un centre de données est l’occasion pour CRT Informatique d’associer à ce projet le patrimoine français en région, avec l’acquisition du château de la Romanerie, à St Barthélémy d’Anjou. Ce monument va accueillir les 

collaborateurs de  l’agence d’Angers et le centre de données. CRT Informatique, acteur local et de proximité depuis près de 30 ans, souhaite mettre en avant cette association qui permet aux activités du digital de participer à la conservation et à la sauvegarde du patrimoine français en région. Le service d’hébergement de données sera prochainement disponible. 

Un peu d'histoire...

Situé en plein cœur de St Barthélémy d’Anjou, le château de la Romanerie est un lieu à caractère unique. Cet ancien fief et seigneurie fut la propriété de la famille de Pontoise au XVIème siècle. Bertrand de Pontoise, était alors médecin du pape Alexandre VI. Son fils Gabriel hérita de la Romanerie et travailla en tant que conseiller et médecin du roi Henri II. La mort de Gabriel de Pontoise, entraina la vente de la Romanerie à Robert Thévin. Puis, les héritiers se partagèrent le domaine qui fut presque aussitôt acquis par un descendant de la famille, Charles Louet, conseiller du roi et maire d’Angers en 1630. Renée-Louise Louet de la Romanerie, dernière héritière de la famille, et son époux Le comte de Dieuzie, entreprirent de vastes changements ; Le porche d’entrée datant de 1642, marque la construction du grand logis actuel, avec ses deux ailes fermant la cour d’honneur. Des travaux furent également exécutés en 1804 au niveau de la façade directoire avec son fronton aux armoiries de la famille. Devant cette façade se trouve un vaste jardin entouré d’une douve. Les Louet garderont et agrandiront La 

Romanerie jusqu’à l’extinction de leur famille à la fin du XVIIIème siècle. Le comte de Dieuzie fut maire de Saint-Barthélemy de 1815 à 1818. À son décès, en 1830, sa femme fit aménager, dans une des ailes, une chapelle à la mémoire du défunt. Différentes toiles qui ornent cette chapelle, furent réalisées par M. Petit de Chemellier, son neveu. La famille de Chemellier revendra la Romanerie en 1920, à la baronne Le Guay, puis en 1957, à Victor Chatenay, maire d’Angers de 1947 à 1959. En 1940, La Romanerie a accueilli la famille de Saint-Chamant, chassée de Pignerolle par la réquisition du château ainsi que, Sir Edward Kennard, ambassadeur d’Angleterre auprès du gouvernement polonais en exil. Acquise en 1985 par M. Bon Bétend, traiteur, la Romanerie, demeure de médecins royaux, de maires, puis d’hôteliers de gastronomie, est aujourd’hui propriété de la société CRT Informatique. Le château de la Romanerie a été inscrit aux Monuments Historiques en 1972, notamment pour ses façades, ses toitures, son portail d’entrée et ses deux ailes donnant sur le jardin.

Le château

Le jardin

La cour

Voir la vidéo

Découvrez le château de la Romanerie

Culture & Numérique
Fermer le menu